En bref

Océanic/Actualité/Sport

Développement régional/agriculture/Politique/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Sécurité publique/Affaires municipales/Actualité

Affaires municipales/Culturel/Actualité

Justice/Actualité

Justice/Actualité

Affaires municipales/Actualité

sante/Actualité

Religion/Culturel/Actualité

sante/Politique/Actualité

Justice/Actualité

Affaires municipales/Éducation/Actualité

Affaires municipales/Actualité/Sport

agriculture/Politique/Actualité

sante/Actualité

sante/Actualité

Pauvreté/Actualité

sante/Actualité

Affaires municipales/Transports/Actualité

Politique/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Fait divers/Actualité

Ainés/Politique/Actualité

Politique/Actualité

Religion/Actualité

Politique/Actualité

sante/Actualité

Démographie/Développement régional/Affaires/Actualité

Développement régional/Transports/Actualité

Culturel/Actualité

Fait divers/Actualité

Politique/Actualité

Affaires municipales/Environnement/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Culturel/Actualité

Développement régional/Politique/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Justice/Actualité

Justice/Actualité

sante/Actualité

sante/Politique/Actualité

Forêt/Actualité

Politique/Actualité

Habitation/Actualité

Éducation/Actualité

Affaires/Actualité

Éducation/Actualité

Actualité

Affaires/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Des Voltigeurs pas très accueillants

Dans un match ponctué d’une vingtaine de pénalités, l’Océanic a encaissé un cuisant revers de 9-2 vendredi soir contre les Voltigeurs à Drummondville.

Les locaux ont pris une confortable avance de 6 à 0 avant de voir Alexis Lafrenière, avec son 42e but et Samuel Dove-McFalls assurer la réplique. Colten Ellis a dû céder sa place à Jimmy Lemay devant le filet en première période après avoir accordé 3 buts sur 6 lancers.

La jeune sensation, Joe Veleno, a été choisi la première étoile de la rencontre grâce à une production d’un but et deux passes.

L’Océanic complétera samedi soir ce court voyage avec une visite à Gatineau contre les Olympiques.

SHARE

Des Voltigeurs pas très accueillants