sante

sante/Actualité

Réforme du système de santé: La CSN en garde un goût très amer

Trois ans après l’adoption sous bâillon du projet de loi 10, la CSN du Bas-St-Laurent estime que les impacts néfastes de la réforme du système de santé continuent de se faire sentir sur le personnel du Centre intégré de santé du Bas-Saint-Laurent.

Les dirigeants de la centrale syndicale considèrent que ces changements désorganisent le réseau et qu’ils s’en prennent directement aux conditions de travail du personnel. Pour la Fédération de la santé et des services sociaux, il est clair que la négociation locale en cours dans la région doit permettre de changer de cap et d’améliorer les conditions de travail pour mieux répondre aux besoins de la population. Les leaders syndicaux font valoir que la réforme a mené à une surcharge encore plus grande des salariés du réseau, à la centralisation de plusieurs services, à une complexification du quotidien au travail des employés et à une désorganisation du personnel d’encadrement qui, malgré l’objectif de réduction du ministre de la Santé, n’ont cessé d’augmenter.

Le Conseil central du Bas-Saint-Laurent (CSN) regroupe plus de huit mille 500 membres des secteurs public et privé, répartis au sein de 96 syndicats.

SHARE

Réforme du système de santé: La CSN en garde un goût très amer