Actualité

Économie/Actualité

Fait divers/Actualité

Transports/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

sante/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Justice/Actualité

Actualité

agriculture/Actualité

Pauvreté/Actualité

Religion/Actualité

Transports/Actualité

Fait divers/Actualité

Actualité/Sport

Environnement/Actualité

Culturel/Actualité

Actualité

Actualité

Éducation/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Transports/Actualité

sante/Économie/Actualité

Éducation/Actualité

Actualité

Politique/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Culturel/Actualité

sante/Culturel/Actualité

Environnement/Actualité

Fait divers/Actualité

Pauvreté/Actualité

Politique/Actualité

Fait divers/Actualité

sante/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Fait divers/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Pauvreté/Actualité

agriculture/Actualité

Environnement/Actualité

Faune/Actualité

Violence contre les femmes/Actualité

Pauvreté/Économie/Actualité

Éducation/Économie/Actualité

Habitation/Économie/Actualité

Pauvreté/Actualité

Fait divers/Actualité

Pauvreté/Actualité

Actualité

Surveillance intensive de l’alcool au volant

Photo-Courtoisie Sûreté du Québec

La Sûreté du Québec amorce une surveillance intensive visant à cibler la conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool ou les drogues.

Ave l’arrivée des partys de bureau et à l’approche de la période des Fêtes, l’opération VACCIN va se poursuivre jusqu’au 3 janvier.

Lors des contrôles routiers ciblés, les policiers distribueront des autocollants électrostatiques que les conducteurs pourront apposer dans les vitres de leur véhicule. Le visuel de la campagne rappelle aux automobilistes que de prendre le volant avec la capacité de conduite affaiblie par l’alcool ou la drogue ou une combinaison des deux est un acte criminel aux conséquences graves, autant pour le conducteur que pour les victimes potentielles.

Les patrouilleurs ont réalisé un 1er contrôle jeudi soir sur le boulevard St-Germain, près du marché d’alimentation Métro Sirois. Ils ont intercepté près de 250 véhicules mais ils n’ont effectué aucune arrestation.

En 2016, en moyenne 18 conducteurs ont quotidiennement été arrêtés pendant l’opération VACCIN. Selon la Société de l’assurance automobile, de 2011 à 2015, dans environ 85 % des cas de collision, le conducteur, impliqué et reconnu coupable d’une infraction liée à l’alcool ou la drogue au volant, n’était pas un récidiviste.

 

SHARE

Surveillance intensive de l’alcool au volant