sante

sante/Actualité

Les Ressources Intermédiaires se disent au bout du rouleau

Photo-Courtoisie Harold LeBel

Les ressources intermédiaires d’hébergement de la circonscription de Rimouski pressent le gouvernement du Québec d’augmenter leur financement afin de préserver la dignité de leurs résidents.

Dans l’ensemble de la province, les gestionnaires de ces institutions réclament un investissement de 15 millions de dollars par année pour les cinq prochaines années. Le député de Rimouski, Harold LeBel, considère que le gouvernement est en mesure de satisfaire cette demande, compte tenu qu’il a trouvé des milliards de dollars pour les médecins.

La gestionnaire de la Maison St-Germain, Kina Dionne, indique que le gouvernement offre une hausse du financement global de 8% sur cinq ans alors que pendant la même période, elle mentionne que le salaire minimum augmentera de 18%.

Advenant un tel scénario, les gestionnaires craignent qu’il soit impossible d’offrir des conditions de travail acceptables aux préposés qui se dévouent pour assurer la dignité des résidents.

L’entente nationale régissant les conditions des RI est échue depuis deux ans et les négociations visant son renouvellement tardent à débloquer entre le gouvernement du Québec et l’Association des ressources intermédiaires d’hébergement du Québec.

SHARE

Les Ressources Intermédiaires se disent au bout du rouleau