sante

sante/Actualité

Les Maisons de soins de fin de vie veulent un meilleur financement public

La Maison Marie-Élisabeth de Rimouski plaide pour une bonification de son financement auprès du ministère de la Santé.

Le directeur général de la maison et qui est aussi président de l’Alliance des maisons de soins en fin de vie, François Gamache, a rencontré à ce sujet jeudi dernier des représentants des ministères de la Santé et des Finances. Monsieur Gamache précise qu’actuellement, les établissements comme le sien, sont financés à environ 45% par lit, ce qui représente environ 68 mille dollars. Il souhaiterait que ce pourcentage grimpe à 50%.

François Gamache rappelle que son organisation doit aller chercher 700 mille dollars dans le milieu pour assurer son fonctionnement. Il demeure convaincu que les besoins vont aller en croissant dans le futur et qu’ils deviendront difficiles à soutenir malgré la grande générosité de la population.

La Maison Marie-Élisabeth compte sept lits. Plus de 180 bénévoles y donnent de leur temps.

Son budget de fonctionnement se chiffre à 1,2 million de dollars.

 

 

 

SHARE

Les Maisons de soins de fin de vie veulent un meilleur financement public