Éducation

Éducation/Justice/Actualité

L’association étudiante de l’UQAR rejette la Loi 62

L’association générale étudiante du campus à Rimouski de l’UQAR rejette la Loi 62.

Les responsables de l’AGECAR considèrent que la législation viole l’article 2 de la Charte canadienne des droits et libertés. Ils reconnaissent le droit des personnes de s’habiller comme elles l’entendent et  ils soutiennent que des vêtements à connotation religieuse, y compris les différentes formes de hijabs, ne devraient jamais être utilisés comme justification pour stigmatiser, persécuter, ostraciser les personnes qui choisissent de les porter, ni de perpétrer des violences physiques ou verbales à leur encontre. D’autre part, l’AGECAR estime le projet de loi porte atteinte à l’accessibilité aux études pour les personnes qui choisissent de couvrir leur visage. L’AGECAR revendique l’accessibilité aux études pour toutes les étudiantes internationales et les étudiants.

De plus, l’organisation juge que la loi aura davantage d’impacts négatifs pour les personnes les plus pauvres, puisqu’elle ne s’applique qu’au secteur public et non au secteur privé.

SHARE

L’association étudiante de l’UQAR rejette la Loi 62