agriculture/Actualité

PANGEA: L’UPA demande une correction du tir

Pierre Lemieux au centre

L’UPA demande à la Caisse de dépôt et de placement et au Fonds de solidarité FTQ de se retirer de la société PANGEA.

Le 1er vice-président du syndicat, Pierre Lemieux, trouve complètement inacceptable et déplorable que ces deux organisations aient investi dix millions de dollars chacune dans cette entreprise spécialisée dans l’accaparement des terres agricoles. Monsieur Lemieux mentionne que cette pratique vaut dans différentes régions dont au Bas-St-Laurent.

Il considère que les québécois, qui investissent dans ces structures, financent indirectement PANGEA.

Selon monsieur Lemieux, ce modèle vise à créer de très grandes entreprises agricoles, un modèle qui ne correspond pas à celui pratiqué dans la région. Il invite la Caisse de dépôt et de placement et le Fonds de Solidarité FTQ à plutôt travailler avec l’UPA et les entreprises agricoles québécoises.

SHARE

PANGEA: L’UPA demande une correction du tir