agriculture/Actualité

Les agriculteurs bas-laurentiens attendent toujours l’aide du gouvernement fédéral

Photo-Crédit Journal de Québec

L’Union des producteurs agricoles du Bas-St-Laurent attend toujours une aide financière fédérale d’urgence pour faire face aux pertes occasionnées par la sécheresse de l’été.

Rappelant qu’il n’a jamais vu une pareille situation en plus de 50 ans, le président régional de l’UPA, Gilbert Marquis, indique que ses membres n’ont pu réaliser leur 2e coupe de foin en raison du manque d’eau. Monsieur Marquis précise que les agriculteurs ont alors dû acheter du fourrage à l’extérieur de la région pour nourrir leurs animaux, entraînant ainsi des déboursés de plusieurs milliers de dollars. Saluant les 4,2 millions de dollars avancés par le gouvernement du Québec pour compenser une partie des pertes, Gilbert Marquis est cependant d’avis que ceux-ci sont nettement insuffisants. Il invite le ministre québécois de l’Agriculture à solliciter l’aide d’urgence d’Ottawa via le programme Agri-relance. Il calcule que les agriculteurs bas-laurentiens auraient besoin du double du montant provincial.

SHARE

Les agriculteurs bas-laurentiens attendent toujours l’aide du gouvernement fédéral