En bref

Affaires municipales/Actualité

Politique/Actualité

Affaires municipales/sante/Actualité

Affaires/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Relations de travail/Actualité

Actualité

sante/Actualité

Actualité/Sport

sante/Économie/Actualité

Actualité

Éducation/Actualité

sante/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

sante/Actualité

Fait divers/Actualité/Sport

Affaires municipales/Actualité

Politique/Actualité

agriculture/Environnement/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Culturel/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

sante/Actualité

sante/Actualité

Justice/Actualité

sante/Actualité

Communications et technologie/Actualité

Développement régional/industrie/Actualité

Religion/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Habitation/Actualité

Justice/Actualité

Jeunesse/sante/Actualité

Habitation/Économie/Actualité

Culturel/Actualité

Politique/Actualité

Justice/Actualité

sante/Actualité

Recherche/Économie/Actualité

Transports/Actualité

Transports/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Fait divers/Actualité

Jeunesse/Politique/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Justice/Fait divers/Actualité

sante/Actualité

Politique/Actualité

Marc Parent veut favoriser les entreprises locales

Le candidat à la mairie et maire sortant de Rimouski, Marc Parent, veut profiter de la nouvelle loi 122 pour favoriser l’achat local.

S’il est élu, Marc Parent entend proposer aux membres du conseil municipal d’aller en appel d’offre pour des contrats de moins de 100 mille dollars, pour certains types d’achats prédéfinis, auprès de fournisseurs ayant leurs places d’affaires à Rimouski. Il donne comme exemple les 12 concessionnaires automobiles qui pourraient déposer des soumissions pour des véhicules de série n’étant pas équipés d’équipements spécifiques. Compte tenu que les municipalités doivent accepter obligatoirement les soumissions conformes les plus basses, Marc Parent estime qu’il n’est pas rare que des fournisseurs locaux se voient privés de l’attribution de contrats de plusieurs milliers de dollars, souvent par des écarts de quelques centaines de dollars.

SHARE

Marc Parent veut favoriser les entreprises locales