En bref

Affaires municipales/Actualité

Politique/Actualité

Affaires municipales/sante/Actualité

Affaires/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Relations de travail/Actualité

Actualité

sante/Actualité

Actualité/Sport

sante/Économie/Actualité

Actualité

Éducation/Actualité

sante/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

sante/Actualité

Fait divers/Actualité/Sport

Affaires municipales/Actualité

Politique/Actualité

agriculture/Environnement/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Culturel/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

sante/Actualité

sante/Actualité

Justice/Actualité

sante/Actualité

Communications et technologie/Actualité

Développement régional/industrie/Actualité

Religion/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Habitation/Actualité

Justice/Actualité

Jeunesse/sante/Actualité

Habitation/Économie/Actualité

Culturel/Actualité

Politique/Actualité

Justice/Actualité

sante/Actualité

Recherche/Économie/Actualité

Transports/Actualité

Transports/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Fait divers/Actualité

Jeunesse/Politique/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Justice/Fait divers/Actualité

sante/Actualité

Culturel/Actualité

Déménagement de la Coopérative Paradis: L’option de la Cathédrale écartée définitevement

Les dirigeants de la Coopérative de solidarité Paradis mettent une croix définitive sur la possibilité de déménager dans la Cathédrale.

Ils énumèrent une série d’arguments pour motiver leur décision de construire un bâtiment neuf sur la rue St-Germain Est. Parmi celles-ci, ils soulignent que le Ministère de la Culture et des Communications, principal bailleur de fonds du projet, souhaite que celui-ci soit accepté socialement, ce qui n’est pas le cas actuellement pour un déménagement dans La Cathédrale. Les gestionnaires ajoutent que des partenaires financiers privés ont déclaré ne pas vouloir être associés à un projet controversé en 2015 lorsque la Coopérative Paradis a dû examiner le dossier Cathédrale.

Les administrateurs ajoutent que les délais mettent en péril la survie de la Coopérative Paradis dans le bâtiment de la rue Michaud en raison de sa désuétude. Ils craignent aussi pour la survie financière de l’organisation et pour l’avenir de ses organismes membres en raison des délais.

Les dirigeants finaliseront maintenant la mise à jour du projet, en espérant recevoir une réponse positive gouvernementale dans les mois suivants.

Ils concluent en soulignant qu’ils ne veulent pas porter le poids de la sauvegarde de la Cathédrale sur leurs épaules après toutes ces années de patience. Rappelons que le projet de construction se chiffre à environ 10 millions de dollars.

SHARE

Déménagement de la Coopérative Paradis: L’option de la Cathédrale écartée définitevement