En bref

Économie/Actualité

Actualité

Fait divers/Actualité

Économie/Actualité

Politique/Actualité

Politique/Actualité

Politique/Actualité

Politique/Actualité

Politique/Actualité

Politique/Actualité

Économie/Actualité

Politique/Actualité

Politique/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Actualité

Tourisme/Actualité

Religion/Culturel/Actualité

Actualité

Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Culturel/Actualité

Actualité/Sport

sante/Actualité

Politique/Actualité

Justice/Fait divers/Actualité

Politique/Actualité

Politique/Actualité

Économie/Actualité

sante/Actualité

Famille</Politique/Actualité

Tourisme/Actualité

Politique/Actualité

Politique/Actualité

Politique/Actualité

Politique/Actualité

Politique/Actualité

Actualité

Politique/Actualité

Politique/Actualité

Actualité

Politique/Actualité

Environnement/Actualité

Culturel/Actualité

Fait divers/Actualité

sante/Actualité

Politique/Actualité

Transports/Actualité

Environnement/Économie/Actualité

Religion/Actualité

Politique/Actualité

Politique/Actualité

Une course à la mairie de Mont-Joli

Seul en lice pour le poste jusqu’à vendredi, Martin Soucy aura de l’opposition à la mairie de Mont-Joli.

L’ancienne conseillère municipale, Kédina Fleury-Samson sollicite elle aussi la fonction laissée vacante à la suite du départ de Danielle Doyer. Madame Fleury-Samson a été conseillère municipale de 2006 à 2012, en plus de s’impliquer dans diverses autres organisations. Elle a déjà ciblé quelques priorités dont de rendre plus compréhensible et plus dynamique les séances du conseil municipal et de permettre aux citoyens de participer à une partie de l’élaboration du budget comme un budget participatif. Elle veut aussi améliorer l’offre d’hébergement ainsi que donner des noms aux quartiers à la place de chiffres.

D’autre part, un seul candidat a été élu sans opposition, soit Alain Thibault au siège numéro 5. Tous les autres conseillers sortants ont des opposants en vue du scrutin du 5 novembre.

SHARE

Une course à la mairie de Mont-Joli