En bref

Transports/Environnement/Actualité

Actualité

Affaires municipales/Transports/Actualité

agriculture/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Économie/Culturel/Actualité

Tourisme/Culturel/Actualité

Tourisme/Actualité

Affaires municipales/Actualité

sante/Actualité

Religion/Actualité

sante/Actualité

Justice/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Tourisme/Culturel/Actualité

sante/Actualité

Politique/Actualité

Sécurité publique/Actualité

Religion/Actualité

sante/Actualité

sante/Actualité

Sécurité publique/Actualité

Religion/Actualité

Relations de travail/Affaires municipales/Actualité

Éducation/Actualité

Relations de travail/sante/Actualité

Développement régional/Actualité

Développement régional/Politique/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Chasse/Pêche/Actualité

Transports/Politique/Actualité

Histoire/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Politique/Actualité

Tourisme/Culturel/Actualité

Fait divers/Actualité

Environnement/Actualité

sante/Actualité

agriculture/Environnement/Actualité

Transports/Actualité

sante/Environnement/Actualité

Politique/Actualité

Actualité/Sport

Affaires municipales/Environnement/Actualité

Économie/Actualité/Sport

Affaires municipales/Transports/Actualité

Environnement/Actualité

Culturel/Actualité

Éducation/Actualité

Politique/Actualité

Maire à temps plein: Gilles Thériault est contre

Gilles Thériault croit fermement que Rimouski n’a aucunement besoin d’un maire à temps plein et pouvant justifier un salaire de plus de 100 mille dollars annuellement.

Monsieur Thériault est d’avis que la ville bénéficie d’un encadrement important, voire assurément suffisant, exercé par un directeur général, un directeur général adjoint et du soutien de plusieurs chefs de services hautement qualifiés au sommet de l’organigramme. Selon lui, depuis l’instauration du maire à temps plein, ce dernier s’immisce dans la gestion courante en dédoublement des fonctions et responsabilités dévolues aux fonctionnaires, se surchargeant d’activités sociales et de surreprésentation pour étayer la justification de son salaire. Soutenir cette prétendue nécessité, en plus de nourrir l’appareil bureaucratique, vient servir davantage un besoin de sécurité financière de ses initiateurs et pourfendeurs plutôt que celui des contribuables de la ville de Rimouski soutient-il.

SHARE

Maire à temps plein: Gilles Thériault est contre