En bref

Transports/Environnement/Actualité

Actualité

Affaires municipales/Transports/Actualité

agriculture/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Économie/Culturel/Actualité

Tourisme/Culturel/Actualité

Tourisme/Actualité

Affaires municipales/Actualité

sante/Actualité

Religion/Actualité

sante/Actualité

Justice/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Tourisme/Culturel/Actualité

sante/Actualité

Politique/Actualité

Sécurité publique/Actualité

Religion/Actualité

sante/Actualité

sante/Actualité

Sécurité publique/Actualité

Religion/Actualité

Relations de travail/Affaires municipales/Actualité

Éducation/Actualité

Relations de travail/sante/Actualité

Développement régional/Actualité

Développement régional/Politique/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Chasse/Pêche/Actualité

Transports/Politique/Actualité

Histoire/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Politique/Actualité

Tourisme/Culturel/Actualité

Fait divers/Actualité

Environnement/Actualité

sante/Actualité

agriculture/Environnement/Actualité

Transports/Actualité

sante/Environnement/Actualité

Politique/Actualité

Actualité/Sport

Affaires municipales/Environnement/Actualité

Économie/Actualité/Sport

Affaires municipales/Transports/Actualité

Environnement/Actualité

Culturel/Actualité

Éducation/Actualité

Politique/Actualité

Lancement de la campagne électorale de Gilles Thériault

La situation financière de la ville touche une corde sensible chez le candidat à la mairie de Rimouski, Gilles Thériault.

L’ancien conseiller municipal se montre particulièrement inquiet au sujet de la réserve de 2,3 millions de dollars qui, d’après son analyse, devrait être près de trois fois plus élevée pour une municipalité de cette taille. D’autre part, Gilles Thériault déplore que l’endettement soit au même niveau qu’en 2013, soit à 55 millions de dollars. Dans ce contexte, il croit qu’il sera pratiquement impossible de geler le compte de taxes en 2018. Il tentera de ne pas l’augmenter au-delà du taux d’inflation.

Au sujet du complexe glaces-piscines, Gilles Thériault n’est pas contre le projet mais il estime qu’il faudra jouer de prudence avant de se lancer dans la construction d’une autre infrastructure semblable.

D’ailleurs, il se questionne sur les nouveaux développements quant au mécène pour combler le manque à gagner des coûts. Gilles Thériault est d’avis que si ce donateur devra être imposé, qu’il s’agit plutôt d’une corporation au lieu d’une personne.

SHARE

Lancement de la campagne électorale de Gilles Thériault