En bref

Affaires municipales/Actualité

Politique/Actualité

Affaires municipales/sante/Actualité

Affaires/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Relations de travail/Actualité

Actualité

sante/Actualité

Actualité/Sport

sante/Économie/Actualité

Actualité

Éducation/Actualité

sante/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

sante/Actualité

Fait divers/Actualité/Sport

Affaires municipales/Actualité

Politique/Actualité

agriculture/Environnement/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Culturel/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

sante/Actualité

sante/Actualité

Justice/Actualité

sante/Actualité

Communications et technologie/Actualité

Développement régional/industrie/Actualité

Religion/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Habitation/Actualité

Justice/Actualité

Jeunesse/sante/Actualité

Habitation/Économie/Actualité

Culturel/Actualité

Politique/Actualité

Justice/Actualité

sante/Actualité

Recherche/Économie/Actualité

Transports/Actualité

Transports/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Fait divers/Actualité

Jeunesse/Politique/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Justice/Fait divers/Actualité

sante/Actualité

Politique/Actualité

Un candidat prône une réduction de notre consommation d’énergie

Photo-Courtoisie

Les soubresauts météo récents du sud des États-Unis interpellent le candidat dans Nazareth, Daniel Paré en vue du scrutin du 5 novembre.

Même si l’environnement en général est une compétence provinciale, monsieur Paré est d’avis qu’il n’en demeure pas moins que l’appareil municipal peut, à l’intérieur de ses champs de compétence, prendre les moyens de protéger son milieu de vie pour les générations futures. Il croit que l’énergie et l’industrie pétrochimique sont deux thèmes qui ne pourront être évités lors de la campagne électorale. Avant de construire des parcs éoliens, il prône d’abord la réduction de la consommation. S’il est élu, il s’engage à enclencher une démarche d’optimisation énergétique des bâtiments de la ville pour réduire la facture globale d’énergie.

Dans un second temps, il estime que l’atteinte d’une consommation 100% renouvelable devrait passer par un parc éolien et/ou solaire dont les rimouskois seraient actionnaires.

Bannir les sacs de plastique, les bouteilles d’eau, le polystyrène et les autres plastiques font aussi partie de son programme.

SHARE

Un candidat prône une réduction de notre consommation d’énergie