En bref

sante/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Justice/Actualité

Actualité

agriculture/Actualité

Pauvreté/Actualité

Religion/Actualité

Transports/Actualité

Fait divers/Actualité

Actualité/Sport

Environnement/Actualité

Culturel/Actualité

Actualité

Actualité

Éducation/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Transports/Actualité

sante/Économie/Actualité

Éducation/Actualité

Actualité

Politique/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Culturel/Actualité

sante/Culturel/Actualité

Environnement/Actualité

Fait divers/Actualité

Pauvreté/Actualité

Politique/Actualité

Fait divers/Actualité

sante/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Fait divers/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Pauvreté/Actualité

agriculture/Actualité

Environnement/Actualité

Faune/Actualité

Violence contre les femmes/Actualité

Pauvreté/Économie/Actualité

Éducation/Économie/Actualité

Habitation/Économie/Actualité

Pauvreté/Actualité

Fait divers/Actualité

Pauvreté/Actualité

Éducation/Actualité

Culturel/Actualité

Ainés/Actualité

Éducation/Actualité

Politique/Actualité

Frédéric Rioux veut faciliter l’accès à la propriété

Frédéric Rioux. Photo-Courtoisie

Le candidat à la mairie de Rimouski, Frédéric Rioux, propose une série de mesures pour favoriser l’accès à la propriété pour les premiers propriétaires ou premiers résidents.

Monsieur Rioux estime qu’il est devenu plus difficile de faire l’achat d’une résidence à la suite du resserrement des règles par la Société canadienne d’hypothèques et de logement.

S’il est élu maire le 5 novembre, Frédéric Rioux s’engage à créer un programme permettant le remboursement de la taxe de bienvenue pour les premiers propriétaires ou premiers résidents de la ville.

D’autre part, monsieur Rioux s’engage à créer un programme afin que la ville puisse allouer un prêt aux familles pour faciliter l’accession à la propriété.

En ce qui a trait aux logements sociaux, Frédéric Rioux, considère qu’avec le taux d’inoccupation relativement élevé, il serait préférable d’en freiner la construction pour un minimum de deux ans.

SHARE

Frédéric Rioux veut faciliter l’accès à la propriété