Actualité

sante/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Actualité

Économie/Actualité

sante/Actualité

Économie/Actualité

agriculture/Actualité

Sécurité publique/Environnement/Actualité

Éducation/Actualité

Religion/Culturel/Actualité

sante/Actualité

Actualité/Sport

Religion/Culturel/Actualité

Économie/Actualité

Environnement/Actualité

Culturel/Actualité

sante/Actualité

Communications et technologie/Actualité

sante/Actualité

sante/Actualité

Justice/Actualité

Fait divers/Actualité

Sécurité publique/Actualité

sante/Actualité

Transports/Économie/Actualité

sante/Actualité

Transports/Politique/Actualité

Éducation/Actualité

Affaires municipales/Politique/Actualité

Éducation/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Océanic/Actualité/Sport

Économie/Actualité

sante/Actualité

Transports/Actualité

Transports/Politique/Actualité

Économie/Actualité

sante/Actualité

Habitation/sante/Politique/Actualité

Habitation/Économie/Actualité

Politique/Actualité

sante/Actualité

sante/Actualité

industrie/Économie/Actualité

Tourisme/Actualité

sante/Transports/Actualité

Démographie/Actualité

Affaires municipales/Actualité/Sport

sante/Actualité

Justice/Fait divers/Actualité

Actualité

La Chambre de commerce vaut davantage avoir voix au chapitre

La Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette espère bientôt avoir une voix à la Fédération des Chambres de commerce du Québec.

À la suite de sa fusion avec l’Association des marchands, l’organisme devrait franchir le cap des 500 membres, ce qui lui permettrait d’obtenir un siège à la fédération pour faire entendre ses revendications.

Le nouveau président de la chambre de commerce, François Dumont mentionne par ailleurs que le nom va demeurer le même malgré le regroupement. Il précise que les administrateurs vont cependant intégrer les préoccupations des anciens membres de l’Association des marchands dans la nouvelle organisation.

Au cours de la prochaine année, cette dernière poursuivra son travail dans différents dossiers toujours pas réglés comme le prolongement de l’autoroute 20 et le port rimouskois, en plus d’intégrer ceux de l’association des marchands dont l’achat local.

SHARE

La Chambre de commerce vaut davantage avoir voix au chapitre