Actualité

sante/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Actualité

Économie/Actualité

sante/Actualité

Économie/Actualité

agriculture/Actualité

Sécurité publique/Environnement/Actualité

Éducation/Actualité

Religion/Culturel/Actualité

sante/Actualité

Actualité/Sport

Religion/Culturel/Actualité

Économie/Actualité

Environnement/Actualité

Culturel/Actualité

sante/Actualité

Communications et technologie/Actualité

sante/Actualité

sante/Actualité

Justice/Actualité

Fait divers/Actualité

Sécurité publique/Actualité

sante/Actualité

Transports/Économie/Actualité

sante/Actualité

Transports/Politique/Actualité

Éducation/Actualité

Affaires municipales/Politique/Actualité

Éducation/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Océanic/Actualité/Sport

Économie/Actualité

sante/Actualité

Transports/Actualité

Transports/Politique/Actualité

Économie/Actualité

sante/Actualité

Habitation/sante/Politique/Actualité

Habitation/Économie/Actualité

Politique/Actualité

sante/Actualité

sante/Actualité

industrie/Économie/Actualité

Tourisme/Actualité

sante/Transports/Actualité

Démographie/Actualité

Affaires municipales/Actualité/Sport

sante/Actualité

Justice/Fait divers/Actualité

Actualité

Anglais à Rimouski: Statistique Canada va corriger le tir

Statistique Canada va mettre à jour la semaine prochaine les données sur la langue tirées du Recensement de 2016.

Sur sa page Facebook, l’organisme fédéral indique avoir été informé de certaines incohérences concernant la langue anglaise dans certaines collectivités de la province. Après un examen approfondi, Statistique Canada affirme avoir constaté une erreur dans un programme informatique ayant mal classifié des réponses sur la langue pour environ 61 mille personnes.

Rappelons que les données, rendues public la semaine dernière, faisait état d’une hausse de plus de 160% du nombre de personnes ayant l’anglais comme langue maternelle à Rimouski l’an dernier. Celles-ci seraient passées de 330 à 865 en cinq ans. Le maire, Marc Parent, a immédiatement mis en doute ces chiffres.

SHARE

Anglais à Rimouski: Statistique Canada va corriger le tir