En bref

Transports/Environnement/Actualité

Actualité

Affaires municipales/Transports/Actualité

agriculture/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Économie/Culturel/Actualité

Tourisme/Culturel/Actualité

Tourisme/Actualité

Affaires municipales/Actualité

sante/Actualité

Religion/Actualité

sante/Actualité

Justice/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Tourisme/Culturel/Actualité

sante/Actualité

Politique/Actualité

Sécurité publique/Actualité

Religion/Actualité

sante/Actualité

sante/Actualité

Sécurité publique/Actualité

Religion/Actualité

Relations de travail/Affaires municipales/Actualité

Éducation/Actualité

Relations de travail/sante/Actualité

Développement régional/Actualité

Développement régional/Politique/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Chasse/Pêche/Actualité

Transports/Politique/Actualité

Histoire/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Politique/Actualité

Tourisme/Culturel/Actualité

Fait divers/Actualité

Environnement/Actualité

sante/Actualité

agriculture/Environnement/Actualité

Transports/Actualité

sante/Environnement/Actualité

Politique/Actualité

Actualité/Sport

Affaires municipales/Environnement/Actualité

Économie/Actualité/Sport

Affaires municipales/Transports/Actualité

Environnement/Actualité

Culturel/Actualité

Éducation/Actualité

Politique/Actualité

Frédéric Rioux toujours en lice pour la mairie de Rimouski

Frédéric Rioux

Malgré le litige qu’il l’oppose à la Société de l’assurance-automobile du Québec, Frédéric Rioux entend demeurer dans la course à la mairie de Rimouski.

Monsieur Rioux mentionne que cette affaire, dévoilée par TVA, remonte à 2002. Il souligne qu’il a reçu des indemnités de la SAAQ pendant deux ans au milieu des années 2000. Il souligne que la société a décidé ensuite d’ouvrir une enquête en 2008. La SAAQ lui réclame près de 180 mille dollars, prétextant que ces sommes ont été perçues frauduleusement. Frédéric Rioux a, tour à tour, été débouté devant le Tribunal administratif du Québec, la Cour d’appel et la Cour Supérieure. En dépit de ces difficultés, monsieur Rioux n’a pas l’intention de se laisser abattre.

D’autre part, il ne croit pas que cette poursuite nuira à ses chances lors des prochaines élections municipales, jugeant qu’il n’est pas la première personne à avoir maille à partir avec une organisation publique.

Rappelons que Pierre Chassé, Djanick Michaud et Chantal Pilon sont également sur les rangs pour le poste de maire.

SHARE

Frédéric Rioux toujours en lice pour la mairie de Rimouski