Actualité

Actualité/Sport

sante/Actualité

Religion/Actualité

Actualité/Sport

Hébergement/Tourisme/Économie/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Pauvreté/Actualité

Fait divers/Actualité

Religion/Actualité

Éducation/Actualité

Religion/Culturel/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Transports/Environnement/Actualité

Relations de travail/Communications et technologie/Actualité

Affaires/Économie/Actualité

Actualité

Politique/Actualité

Religion/Actualité

Économie/Actualité

Environnement/Actualité

Religion/Actualité

Politique/Actualité

Pauvreté/Actualité

Justice/Actualité

sante/Transports/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Démographie/Actualité

Éducation/Actualité/Sport

Éducation/Actualité/Sport

Affaires municipales/Actualité

Éducation/Actualité

Affaires municipales/Actualité/Sport

Éducation/Actualité

Gastronomie/Actualité

sante/Actualité

Fait divers/Actualité

Politique/Actualité

Affaires/Actualité

Actualité/Sport

Fait divers/Actualité

Actualité/Sport

Actualité/Sport

Politique/Actualité

Transports/Politique/Actualité

Transports/Politique/Actualité

Transports/Actualité

Économie/Politique/Actualité

Économie/Actualité/Sport

Océanic/Actualité/Sport

Politique/Actualité

Actualité

Trois scénarios pour l’avenir de la Cathédrale

Le consultant et historien, Kurt Vignola. Photo-Francis Belzile

Trois scénarios sont proposés pour l’avenir de la Cathédrale de Rimouski dont la démolition en dernier recours.

Le consultant Kurt Vignola a dévoilé lundi son rapport bâti à partir du sondage mené auprès de 400 personnes et de la quinzaine de mémoires reçus lors de la consultation publique. Le 1er scénario privilégie une conversion du bâtiment construit au milieu des années 1800. Cette possibilité regroupe un usage majoritairement religieux, un usage laïc avec une place pour la religion et un usage entièrement laïc. Il peut offrir un financement moins dépendant des ressources locales alors que sa viabilité à long terme est plus assurée. Kurt Vignola mentionne que la seconde option permet de préserver davantage le caractère patrimonial de la Cathédrale.

Monsieur Vignola espère voir apparaître des propositions à cet effet avant le 30 septembre.

Le dernier scénario est carrément la démolition de l’édifice dans un horizon de trois à cinq ans si les deux premiers ne fonctionnent pas.

De son côté, le président de la Fabrique, Normand Lavoie, préfère la 1ère option.

 

Les gens peuvent consulter le rapport au www.dioceserimouski.com

 

 

SHARE

Trois scénarios pour l’avenir de la Cathédrale