Actualité

Environnement/Actualité

Culturel/Actualité

Actualité

Actualité

Éducation/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Transports/Actualité

sante/Économie/Actualité

Éducation/Actualité

Actualité

Politique/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Culturel/Actualité

sante/Culturel/Actualité

Environnement/Actualité

Fait divers/Actualité

Pauvreté/Actualité

Politique/Actualité

Fait divers/Actualité

sante/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Fait divers/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Pauvreté/Actualité

agriculture/Actualité

Environnement/Actualité

Faune/Actualité

Violence contre les femmes/Actualité

Pauvreté/Économie/Actualité

Éducation/Économie/Actualité

Habitation/Économie/Actualité

Pauvreté/Actualité

Fait divers/Actualité

Pauvreté/Actualité

Éducation/Actualité

Culturel/Actualité

Ainés/Actualité

Éducation/Actualité

Environnement/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Actualité/Sport

Actualité/Sport

Affaires municipales/Actualité

Économie/Actualité/Actualité

Éducation/Actualité

Habitation/Actualité

Actualité

Environnement/Actualité/Actualité

Actualité

Québec souhaite mettre la main sur le port de Rimouski

Québec veut se porter acquéreur de cinq ports dans l’Est du Québec dont celui de Rimouski.

Le gouvernement Couillard a officiellement fait part de ses intentions vendredi matin au fédéral. Outre Rimouski, les autres ports sont ceux de Gros-Cacouna, Matane, Gaspé et Baie-Comeau. Le maire rimouskois, Marc Parent, se réjouit de cette démarche. Marc Parent affirme que le gouvernement québécois va s’assurer que les infrastructures soient remises en bon état par son homologue fédéral avant d’en prendre possession.

Monsieur Parent croit qu’Ottawa fera preuve d’ouverture à ce sujet.

La remise en état du port rimouskois exigera des investissements de plus de 20 millions de dollars.

 

 

SHARE

Québec souhaite mettre la main sur le port de Rimouski