Actualité

Environnement/Actualité

Culturel/Actualité

Actualité

Actualité

Éducation/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Transports/Actualité

sante/Économie/Actualité

Éducation/Actualité

Actualité

Politique/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Culturel/Actualité

sante/Culturel/Actualité

Environnement/Actualité

Fait divers/Actualité

Pauvreté/Actualité

Politique/Actualité

Fait divers/Actualité

sante/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Fait divers/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Pauvreté/Actualité

agriculture/Actualité

Environnement/Actualité

Faune/Actualité

Violence contre les femmes/Actualité

Pauvreté/Économie/Actualité

Éducation/Économie/Actualité

Habitation/Économie/Actualité

Pauvreté/Actualité

Fait divers/Actualité

Pauvreté/Actualité

Éducation/Actualité

Culturel/Actualité

Ainés/Actualité

Éducation/Actualité

Environnement/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Actualité/Sport

Actualité/Sport

Affaires municipales/Actualité

Économie/Actualité/Actualité

Éducation/Actualité

Habitation/Actualité

Actualité

Environnement/Actualité/Actualité

Actualité

Maintien de l’aide alimentaire aux écoles défavorisées

Pascal Bérubé

Le député de Matane-Matapédia se réjouit de la volte-face du gouvernement Couillard dans le dossier de l’aide alimentaire aux écoles défavorisées.

Pascal Bérubé estime qu’il s’agit clairement d’une victoire, d’un pas dans la bonne direction. Il considère que nous avons une responsabilité au Québec, soit celle de s’assurer que les enfants n’ont pas faim lorsqu’ils entrent en classe afin qu’ils puissent se concentrer sur l’apprentissage.

À la Commission scolaire des Phares, l’École des Hauts-Plateaux à Les Hauteurs s’était vu retirer l’aide financière de ce programme.

 

SHARE

Maintien de l’aide alimentaire aux écoles défavorisées