Actualité

Environnement/Actualité

Culturel/Actualité

Actualité

Actualité

Éducation/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Transports/Actualité

sante/Économie/Actualité

Éducation/Actualité

Actualité

Politique/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Culturel/Actualité

sante/Culturel/Actualité

Environnement/Actualité

Fait divers/Actualité

Pauvreté/Actualité

Politique/Actualité

Fait divers/Actualité

sante/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Fait divers/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Pauvreté/Actualité

agriculture/Actualité

Environnement/Actualité

Faune/Actualité

Violence contre les femmes/Actualité

Pauvreté/Économie/Actualité

Éducation/Économie/Actualité

Habitation/Économie/Actualité

Pauvreté/Actualité

Fait divers/Actualité

Pauvreté/Actualité

Éducation/Actualité

Culturel/Actualité

Ainés/Actualité

Éducation/Actualité

Environnement/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Actualité/Sport

Actualité/Sport

Affaires municipales/Actualité

Économie/Actualité/Actualité

Éducation/Actualité

Habitation/Actualité

Actualité

Environnement/Actualité/Actualité

Actualité

Le centre de transformation de la viande de St-Gabriel est encore à vendre

Photo-Courtoisie

St-Gabriel possède maintenant le Centre de transformation de la viande situé sur son territoire.

La municipalité a posé un tel geste parce que l’ancien propriétaire, Denis Beaulieu, n’a jamais acquitté ses dettes en taxes impayées dépassant les 100 mille dollars. Le maire de St-Gabriel, Georges Deschênes, affirme que légalement, la municipalité ne peut exploiter une telle usine. Monsieur Deschênes précise qu’elle tentera donc de dénicher des acquéreurs. Il mentionne que deux acheteurs potentiels sont sur les rangs, soit un qui envisage de produire de la viande halal et un autre qui se dirigerait vers les pommes de terre frites.

Georges Deschênes souhaite des développements dans le dossier d’ici à l’automne.

SHARE

Le centre de transformation de la viande de St-Gabriel est encore à vendre