Actualité

Politique/Actualité

sante/Actualité

Fait divers/Actualité

Religion/Culturel/Actualité

Culturel/Actualité

Habitation/Économie/Actualité

Éducation/Actualité/Sport

Économie/Actualité

Économie/Actualité/Sport

Économie/Politique/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Économie/Actualité/Sport

Politique/Actualité

Éducation/Actualité

Actualité/Sport

Environnement/Économie/Actualité

Actualité

Culturel/Actualité

Actualité

Éducation/Justice/Actualité

Fait divers/Actualité

Tourisme/Actualité

Économie/Actualité/Sport

Actualité

Politique/Actualité

Économie/Politique/Actualité

Politique/Actualité

Actualité/Sport

Politique/Actualité

sante/Actualité

sante/Actualité

sante/Actualité

Actualité/Sport

Océanic/Actualité/Sport

Politique/Actualité

Actualité/Sport

Religion/Actualité

Fait divers/Actualité

Justice/Actualité

agriculture/Économie/Actualité

Économie/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Religion/Actualité

sante/Actualité

Actualité/Sport

Actualité

Transports/Actualité

Famille</sante/Actualité

industrie/Économie/Actualité

sante/Actualité

Actualité

Des routes de la région critiquées

Selon le CAA-Québec, quatre routes de la région ont été mentionnées pour leur mauvais état.

Le Chemin du 3e-Rang-du-Bic, le boulevard Saint-Germain, le 8e Rang à La Rédemption ainsi que la route 132 à Sainte-Angèle-de-Mérici ont été ciblées lors de la 3e campagne Les pires routes menée par l’organisme.  La rue Principale Nord à Saint-Hubert de Rivière-du-Loup arrive en tête du palmarès régional au Bas-Saint-Laurent.

La vice-présidente, communications et affaires publiques de CAA-Québec, Sophie Gagnon, estime que cette campagne, c’est beaucoup plus qu’un exutoire, c’est une occasion unique de changer les choses.

Toutes les villes touchées par une route du top 10 en ont été avisées par écrit. Elles auront droit à quelques suivis au cours des prochains mois.

 

SHARE

Des routes de la région critiquées