En bref

Transports/Environnement/Actualité

Actualité

Affaires municipales/Transports/Actualité

agriculture/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Économie/Culturel/Actualité

Tourisme/Culturel/Actualité

Tourisme/Actualité

Affaires municipales/Actualité

sante/Actualité

Religion/Actualité

sante/Actualité

Justice/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Tourisme/Culturel/Actualité

sante/Actualité

Politique/Actualité

Sécurité publique/Actualité

Religion/Actualité

sante/Actualité

sante/Actualité

Sécurité publique/Actualité

Religion/Actualité

Relations de travail/Affaires municipales/Actualité

Éducation/Actualité

Relations de travail/sante/Actualité

Développement régional/Actualité

Développement régional/Politique/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Chasse/Pêche/Actualité

Transports/Politique/Actualité

Histoire/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Politique/Actualité

Tourisme/Culturel/Actualité

Fait divers/Actualité

Environnement/Actualité

sante/Actualité

agriculture/Environnement/Actualité

Transports/Actualité

sante/Environnement/Actualité

Politique/Actualité

Actualité/Sport

Affaires municipales/Environnement/Actualité

Économie/Actualité/Sport

Affaires municipales/Transports/Actualité

Environnement/Actualité

Culturel/Actualité

Éducation/Actualité

Régional

Le directeur de la santé publique demeure préoccupé par le virus Zika

cisss_basstlaurent_mm2c

Le directeur de la santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent, le Dr. Sylvain Leduc, demeure préoccupé par le virus Zika qui sème l’inquiétude un peu partout sur la planète.

Causé par des piqûres de moustiques affectées, le virus a été signalé pour la première fois l’an dernier dans plusieurs pays en Amérique centrale, en Amérique du sud ainsi qu’au Mexique. Le Brésil a signalé dernièrement une augmentation significative récente du nombre de bébés nés avec des malformations congénitales, tels que les nouveau-nés avec une tête anormalement petite ou un cerveau sous-développé.

Le Dr. Leduc invite le femmes enceintes ou celles qui souhaitent le devenir à consulter un professionnel de la santé si elles prévoient un voyage dans des régions où le virus Zika circule actuellement.

Malgré la gravité du virus pour les femmes enceintes, Sylvain Leduc ne s’inquiète pas de sa propagation au Québec en raison du climat froid de l’hiver. L’Agence de la santé publique du Canada recommande toutefois aux voyageurs de se protéger des piqûres de moustiques lorsqu’ils voyagent dans le Sud. Il n’existe aucun vaccin ou médicament qui protège contre la maladie.

SHARE

Le directeur de la santé publique demeure préoccupé par le virus Zika